Site Loader

Tout d’abord Code Quantum qu’est-ce que c’est ? C’est une série de science-fiction ayant pour thème principal le voyage dans le temps. Le pitch est simple, Sam Beckett (Scott Bakula), brillant scientifique, teste une machine temporelle en 1999 et se retrouve transporté malgré lui d’époque en époque, au cœur de l’Histoire américaine. D’épisode en épisode il change de corps et se rend compte qu’il arrive chaque fois dans la peau de quelqu’un capable de réparer les erreurs du passé. Pour réussir ses missions, Sam n’est pas tout seul, il reçoit l’aide de son meilleur ami, Al Calavicci (Dean Stockwell), qui lui, est resté en 1999, et apparait sous la forme d’un hologramme pour guider Sam.

Nous suivons notre duo à travers l’Histoire américaine, en allant de temps en temps vers d’autres contrées. Sam Beckett a effectué pas moins de 93 sauts temporels, principalement aux États-Unis mais aussi quelques fois en Europe, en Égypte ou encore au Japon. La série évoque de nombreux thèmes : la ségrégation raciale, le viol, l’homophobie, le harcèlement, l’égalité homme-femme, la guerre et bien d’autres encore.

Drag Slap GIF - Find & Share on GIPHY
Scott Bakula dans l’épisode 4 de la saison 2

Évidement Sam Beckett ne transmute pas seulement dans des corps masculins, ça lui arrive d’emprunter le corps d’une femme ou encore d’un chimpanzé, ce qui donne pas mal de scènes drôles que l’on ne se lasse pas de voir et revoir. Mais cela apporte aussi des situations compliquées, notamment lorsqu’il se retrouve dans le corps d’une jeune fille qui vient de subir une agression sexuelle de la part de son petit ami. Ou encore lorsqu’il se retrouve dans le couloir de la mort où il ne lui reste que 48 heures pour prouver son innocence.

Sur leur chemin, notre duo croise la route de plusieurs célébrités. Nous pouvons voir Sam danser le moonwalk avec Michael Jackson enfant, côtoyer Marilyn Monroe lorsqu’il devient son chauffeur, ou encore incarner Elvis Presley avant que la célébrité le gagne.

La série a été créé par Donald P. Bellisario, créateur de Magnum, Supercopter et JAG. Elle a été diffusée de 1989 à 1993 sur NBC. Code Quantum est un mélange à la fois de science-fiction, de drame et de comédie, porté par deux acteurs talentueux qui ont été récompensés par un Golden Globe pour cette même série (Dean Stockwell en 1990 et Scott Bakula en 1992).  

Crossdressing Scott Bakula GIF - Find & Share on GIPHY
Sam Beckett lors d’une transmutation

Code Quantum, c’est la série dont on ne se lasse pas de revoir et revoir les épisodes, c’est certainement l’une des meilleures séries de voyage dans le temps. Alors certes, elle a pris un petit coup de vieux au niveau des effets spéciaux, mais les messages qu’elle transmet sont toujours intacts et collent parfois encore à notre société actuelle.

6 épisodes à voir

  • Genesis (1×01)

L’épisode pilote est particulier étant donné qu’il dure 1h30, c’est un double épisode. À l’époque c’était coutume de commencer les séries de cette manière, une sorte de téléfilm de lancement. Ce premier épisode introduit l’histoire, il est donc mieux de le visionner afin d’avoir les bases.

  • The Leap Home (Part One) (3×01)

Bien qu’une règle fondamentale du saut quantique soit le fait que l’on ne peut jamais interférer avec son propre passé, la série a violé cette règle à plusieurs reprises. L’un des épisodes les plus marquants est celui où Sam transmute dans son propre corps à l’adolescence dans sa ferme de l’Indiana. Il entreprend immédiatement d’essayer de sauver son père d’une mort précoce, son frère d’être tué au Vietnam et sa sœur d’épouser un ivrogne violent. L’épisode met en avant l’aspect déprimant lié au chagrin de l’errance dans le temps, alors que Sam demande avec colère pourquoi il doit toujours améliorer la vie des étrangers sans jamais pouvoir aider ceux qu’il aime.

Scott Bakula dans l’épisode 1 de la saison 3
  • The Color Of Truth (1×06)

La série est audacieuse dans cet épisode centré sur la ségrégation raciale. Sam se retrouve dans la peau d’un chauffeur afro-américain, Jessie Tyler, en 1955. Sam ne résoudra pas les problèmes d’inégalité entre blancs et noirs, mais ouvrira les yeux du public sur le sujet.

  • The Wrong Stuff (4×07 )

De toutes les expériences bouleversantes de la série, aucune ne peut vraiment se comparer à la folie sans vergogne de « The Wrong Stuff », dans laquelle Sam saute dans le corps d’un chimpanzé. Pour son seul saut non humain, Sam se retrouve dans les premiers jours du programme spatial, portant une couche et vivant dans une cage. En surface, cela semble être l’une des entrées les plus stupides de la série, et pourtant Code Quantum montre une fois de plus son respect pour les maltraités et les marginalisés.

Scott Bakula dans l’épisode 7 de la saison 4
  • Shock Theater (3×22)

Un épisode complexe dans lequel Sam transmute dans le corps d’un patient dans un hôpital psychiatrique, dans les années 50, à quelques secondes de recevoir un traitement de choc. C’est une course contre la montre, car Sam revit les personnalités des personnes dans lesquelles il a transmuté au cours des trois dernières années.

  • MIA (2×22)

Dire que cet épisode est déchirant est un euphémisme. « M.I.A. » n’est qu’un des rares épisodes qui traitent vraiment du passé d’Al, et comprendre cet épisode, c’est vraiment comprendre Al. En tant que flic de San Diego en 1969, Sam doit comprendre ce qui est réel et ce qui ne l’est pas. Al continue de dire qu’il est là pour empêcher une infirmière de la marine nommée Beth de se remarier et d’abandonner son mari M.I.A, mais Sam soupçonne le contraire. 

Où la voir ?

Seuls les DVD permettent à ce jour de redécouvrir cette magnifique série.

Emma Vandendyck, bloc 3, Arts

Post Author: comuniquehepl

Laisser un commentaire

Facebook
Instagram